15 Mar. 2018

La masturbation – des sextoys au masculin

La masturbation est un comportement normal et bon pour la santé. Contrairement aux idées reçues, elle ne rend pas sourd. En revanche, elle a les vertus, en plus de fournir un certain plaisir, de calmer le stress ou les angoisses. Elle permet aussi de se détendre et de libérer une énergie qu’on appelle la libido et qui peut parfois occuper notre esprit au point de saper notre concentration…

Une étude récente a démontré que la masturbation réduirait de manière significative les risques de développer un cancer de la prostate si elle était pratiquée au moins 21 fois par mois. A lire ici.

21 éjaculations donc … 6 fois par semaine pour ceux qui ont de la peine à calculer… voilà, voilà…

Pour y arriver, on peut utiliser ses mains qui restent un moyen bon marché (c’est même gratuit !), s’acheter un bon gel ou acquérir un masturbateur et varier les plaisirs.

Je me suis amusé à tester des masturbateurs de la marque Fleshlight. Ces jouets sont assez délirants et méritent d’être connus… déjà pour ne pas mourir idiot. Préparez votre liste, il reste 9 mois avant Noël.

Il existe plusieurs formes qui répondent à tous les goûts (bouche, vulve, anus). Ces jouets sont fait en thermoplastique élastomère. C’est une matière qui imite plutôt bien la sensation de la peau. Ces jouets ne sont pas fait en silicone. Le thermoplastique élastomère est une matière poreuse qui pourrait loger des bactéries si ces jouets étaient mal nettoyés. Leur entretien demande donc une certaine discipline.

Choses à NE PAS faire :

  1. Prêter son jouet à ses amis. Pourquoi ? Vous pourriez vous transmettre des bactéries les uns aux autres. En cas de partouze, chacun son jouet !
  2. Utiliser un gel de silicone. Pourquoi ? Il y a une réaction chimique qui détériore au fil du temps la qualité du thermoplastique élastomère. Utilisez un gel à base d’eau. N’hésitez pas à mettre une bonne dose. Ce gel sèche vite.
  3. Faire bouillir son jouet pour le stériliser. Pourquoi ? Bye bye thermoplastique !
  4. Mettre dans le lave-vaisselle (Eau trop chaude et surtout pas top si les enfants tombent dessus !)
  5. Utiliser un produit vaisselle. Pourquoi ? Le PH du savon est trop acide.

Pour les nettoyer, on peut acheter un spray spécial sextoys qui coûte grosso modo CHF 30.- (contre CHF 60-70.- un Vagina Pink Original ! (CHF1=0.85€)). Ce spay ne garantit pas une désinfection efficace, notamment en cas d’infection sexuellement transmissible.

Vous pouvez utiliser un savon antibactérien même si ça réduit un peu, semble-t-il, la durée de vie de votre jouet.

Si ton médecin te détecte une infection sexuellement transmissible, il vaut mieux (pour être super safe naturellement) jeter le gel et le jouet. La matière poreuse du thermoplastique élastomère et la matière grasse du gel offre de bonnes conditions à la bactérie de survivre. Et il y a un risque relatif de se réinfecter droit derrière. Dommage mon lapin !

Si vous êtes des têtes brûlées, vous pouvez toujours désinfecter votre jouet avec une bonne dose de chlorhexidine. Par contre, n’insérez pas votre pénis droit derrière… aïe ça brûle ! Désinfectez, Rincez, laissez sécher. Si vous êtes parano, répétez l’opération.

Un lien sympa pour tout savoir sur l’entretien des sextoys : entretien des sextoys.